Cour de cassation, Première chambre civile, 30 janvier 2001, 00-04.001

Mots clés
protection des consommateurs • surendettement • redressement judiciaire civil • plan de redressement • report ou rééchelonnement • apurement de dettes à l'expiration du délai prévu à cet égard • nécessité (non) • nécessité

Chronologie de l'affaire

Cour de cassation
30 janvier 2001
Cour d'appel de Caen (1re chambre, section civile et commerciale)
4 novembre 1999

Synthèse

  • Juridiction : Cour de cassation
  • Numéro de pourvoi :
    00-04.001
  • Dispositif : Rejet
  • Publication : Inédit au bulletin - Inédit au recueil Lebon
  • Textes appliqués :
    • Code de la consommation L331-7-1°
  • Décision précédente :Cour d'appel de Caen (1re chambre, section civile et commerciale), 4 novembre 1999
  • Identifiant Légifrance :JURITEXT000007421225
  • Identifiant Judilibre :613723abcd5801467740cc0a
  • Président : M. SARGOS conseiller
  • Avocat général : M. Sainte-Rose
Voir plus

Résumé

Vous devez être connecté pour pouvoir générer un résumé. Découvrir gratuitement Pappers Justice +

Suggestions de l'IA

Texte intégral

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Sur le pourvoi formé par la Banque La Henin, société anonyme, dont le siège est ..., en cassation d'un arrêt rendu le 4 novembre 1999 par la cour d'appel de Caen (1re chambre, section civile et commerciale), au profit de Mme Margaret X..., demeurant ..., défenderesse à la cassation ; En présence : 1 / de la Caisse régionale de Crédit agricole mutuel (CRCAM) du Calvados, dont le siège est ..., 2 / du Trésor Public, dont le siège est place de la République, 14160 Dives-sur-Mer, 3 / de Mme Claudie A..., demeurant ..., 4 / de Mme Monique Y..., demeurant ..., 5 / de Mme Simone Z..., demeurant 14, rue aux Namps, 14000 Caen, La demanderesse invoque, à l'appui de son pourvoi, les deux moyens de cassation annexés au présent arrêt ; LA COUR, composée selon l'article L. 131-6, alinéa 2, du Code de l'organisation judiciaire, en l'audience publique du 12 décembre 2000, où étaient présents : M. Sargos, conseiller le plus ancien faisant fonctions de président, Mme Verdun, conseiller référendaire rapporteur, M. Aubert, conseiller, M. Sainte-Rose, avocat général, Mme Aydalot, greffier de chambre ; Sur le rapport de Mme Verdun, conseiller référendaire, les observations de Me Foussard, avocat de la Banque La Henin, de la SCP Piwnica et Molinié, avocat de Mme X..., les conclusions de M. Sainte-Rose, avocat général, et après en avoir délibéré conformément à la loi ;

Attendu que l'arrêt attaqué

(Caen, 4 novembre 1999), après avoir rejeté la demande de la banque La Henin tendant à la vente préalable de l'immeuble de Mme Baiocco, a arrêté en faveur de celle-ci les mesures de traitement de sa situation de surendettement ;

Sur le premier moyen

, pris en ses deux branches, tel qu'il figure au mémoire en demande et est reproduit en annexe au présent arrêt : Attendu que ces griefs ne tendent qu'à remettre en cause l'appréciation souveraine de l'arrêt attaqué quant au fait que l'immeuble dont la banque demandait la vente ne constituait pas la résidence secondaire de la débitrice ; qu'ils ne sauraient, dès lors, être accueillis ;

Et sur le second moyen

, pris en ses deux branches, tel qu'il figure au mémoire en demande et est reproduit en annexe au présent arrêt ; Attendu qu'aucune disposition légale n'exige l'apurement des dettes à l'expiration du délai de report ou de rééchelonnement prévu à l'article L. 331-7, 1 du Code de la consommation ;

d'où il suit

que la cour d'appel, qui ne s'est pas prononcée par un motif d'ordre général, n'avait pas à répondre au moyen inopérant pris de ce que la créance telle que rééchelonnée ne serait pas soldée à l'expiration du plan ; que le moyen n'est donc fondé en aucune de ses branches ;

PAR CES MOTIFS

: REJETTE le pourvoi ; Condamne la Banque La Henin aux dépens ; Vu l'article 700 du nouveau Code de procédure civile, rejette la demande présentée par la Banque La Henin ; Ainsi fait et jugé par la Cour de Cassation, Première chambre civile, et prononcé par le président en son audience publique du trente janvier deux mille un.