Cour de cassation, Chambre sociale, 7 mars 2001, 99-60.442, Publié au bulletin

Portée majeure
Mots clés
representation des salaries • délégué syndical • désignation • conditions • travail dans l'entreprise • ancienneté • calcul • syndicat professionnel • société • renvoi • contrat • reclassement

Chronologie de l'affaire

Cour de cassation
7 mars 2001
Tribunal d'instance de Saint-Nazaire
23 juillet 1999

Synthèse

  • Juridiction : Cour de cassation
  • Numéro de pourvoi :
    99-60.442
  • Dispositif : Cassation
  • Publication : Publié au bulletin
  • Textes appliqués :
    • Code du travail L412-11, L412-14
  • Nature : Arrêt
  • Décision précédente :Tribunal d'instance de Saint-Nazaire, 23 juillet 1999
  • Identifiant Légifrance :JURITEXT000007046307
  • Identifiant Judilibre :6079b1ab9ba5988459c5303c
  • Président : M. Boubli, conseiller le plus ancien faisant fonction. .
  • Avocat général : M. Lyon-Caen.
  • Avocat(s) : la SCP Waquet, Farge et Hazan.
Voir plus

Résumé

Résumé généré
Résumé de la juridiction
Vous devez être connecté pour pouvoir générer un résumé. Découvrir gratuitement Pappers Justice +

Suggestions de l'IA

Texte intégral

Sur le moyen

unique :

Vu

les articles L. 412-11 et L. 412-14 du Code du travail ; Attendu que M. X... a été désigné, le 18 juillet 1997, délégué syndical au sein de la société Laiterie de la Chevrolière par la FNAF-CGT ; que cette désignation a été annulée par jugement du tribunal d'instance de Nantes en date du 21 octobre 1997, cassé par arrêt du 16 décembre 1998 (chambre sociale, n° 5375 P du 16 décembre 1998) ; Attendu que, pour annuler la désignation de M. X... en qualité de délégué syndical, le jugement attaqué, statuant sur renvoi après cassation, après avoir relevé que M. X... a été embauché, le 1er mai 1997, par la société La Laiterie de la Chevrolière alors qu'il était auparavant employé de la société Besnier-Beuvron à compter du 29 mars 1996 et que son embauche par cette dernière société avait eu lieu dans le cadre de l'obligation de reclassement de l'employeur, énonce que l'ancienneté acquise par M. X... dans la société Besnier Beuvron est conservée par le salarié au titre des effets individuels de son contrat de travail, mais qu'elle ne peut être prise en compte au sens de l'article L. 412-14 du Code du travail, ajoutant que le personnel est différent même s'il existe parfois des mutations de certains membres du personnel d'une entreprise du groupe Besnier à l'autre comme cela a été le cas de M. X... ;

Qu'en statuant ainsi

alors que l'ancienneté acquise par un salarié dans une société d'un groupe doit être prise en compte pour le calcul de l'ancienneté requise pour être désigné délégué syndical dans l'une de ces sociétés, le tribunal d'instance a violé les textes susvisés ; Et attendu qu'en application de l'article 627, alinéa 2, du nouveau Code de procédure civile, la Cour de Cassation est en mesure en cassant sans renvoi de mettre fin au litige par application de la règle de droit appropriée ;

PAR CES MOTIFS

: CASSE ET ANNULE, dans toutes ses dispositions, le jugement rendu le 23 juillet 1999, entre les parties, par le tribunal d'instance de Saint-Nazaire ; Déclare valable la désignation de M. X... en date du 18 juillet 1997 en qualité de délégué syndical au sein de la société Laiterie de la Chevrolière ; DIT n'y avoir lieu à renvoi.